21/02/2005

Train

Bercement saccadé au son de la machine d'acier. J'aperçois par la fenêtre un défilé de paysages variés. Je suis lancée à toute vitesse. Le stromboscope de la vie défile à ma droite. A ma gauche un silence contrasté, un son étouffé. Mon corps enfoncé dans la banquette je ferme les yeux. Mes pensées dansent au rythme des rails qui défilent. La chaleur s'écrase le long de ma jambe droite. Contraste fabuleux avec la froideur de mon bras posé contre la vitre.
 
Attends moi. J'arrive...
 

17:07 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Coucou Petit coucou en passant. Mon passage sur les blog se fait rare mais c'est toujours un bonheur de te lire.

Content aussi de pouvoir te voir samedi ;)

Écrit par : Kentigern | 18/03/2005

Les commentaires sont fermés.