28/08/2004

Papa

J'ai relu mes cahiers d'enfant. Là où j'écrivais mes pensées adolescentes. Epoque difficile pour nous deux. Je crois qu'on ne s'écoutait pas beaucoup. Tu voulais ce qu'il y avait de mieux pour moi. Je voulais que tu me laisses un peu de liberté. Le compromis était difficile. Je me souviens de tes accès de colère, de tes mots parfois si blessants. Je me souviens de larmes de rage coulant sur mes joues. Mais toi, comment ressentais-tu ces moments?
Tu étais aussi l'homme le plus fort du monde. Celui qui m'emmenait voir nos Zèbres jouer. Celui qui me laissait gagner nos combats de catch. Celui qui poussait indéfiniment ma luge du haut de la côte de l'église.
Je crois que je ne t'ai pas encore dit à quel point je t'aime. Même si parfois ton regard se fait dur. Même si parfois ton exigence me fait mal. Je ne suis que moi, papa. J'aimerais te le dire encore. Je suis loin d'être la fille parfaite que tu voudrais. Je ne peux pas vivre ma vie et celle de Marie à la fois. Crois en moi. J'en ai besoin tu sais. Besoin de savoir que tu acceptes aussi mes erreurs. Besoin de savoir que peut-être tu es un peu fier de moi...
 
Dad (K's Choice)
I was a kid you were my dad
I didn't always understand
I wanted freedom you got mad
You were concerned I got upset
I didn't recognize you yet
And did you cry I know I did
When I lied to you
I didn't want to hurt you
I just never knew I did
You never told me that you loved me
I know you didn't know how
I guess that shows we're much the same
'Cause I love you too and until now
I've never said those words out loud
I hope you're proud
To be my dad...
What are your secrets, do you pray
Is there a god that shows your way
I wish I knew...
Do you have crazy fantasies
What happens in your dreams
I want to know...
I guess you'll always be a mystery to me
But you taught me how to value life
And what else do I need
I have a dad who watches over me

14:56 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Nul doute... ... qu'il doit être fier de toi...

Écrit par : paikanne | 28/08/2004

Gros kikou à une fleur du printemps... Oui je sais, j'ai été absent durant un bon moment, je m'en excuse, franchement, mais le temps fut un peu dur pour moi, et j'ai pris un peu de recul, quand à l'écriture, les mots ne sortaient pas, pas comme je le voulais... Un artiste crée quand il a mal, moi c'est le contraire, je crée quand je vais mieux... arf, je suis pas l'artisti pour rien lol, bisous à toi !

Écrit par : Artistimanix | 29/08/2004

les larmes coulent ... NOUS VENONS DE LIRE TES MOTS SUR TON PERE TA MERE ET TA SOEUR ET LES LARMES COULENT SUR NOS VISAGES. JULIE TU ES LA SOEUR QUE J AURAIS VOULU AVOIR. TU ES DROLE SOCIABLE TOUJOURS A L ECOUTE ET ES LA CONFIDENTE PARFAITE. POUR CE QUI EST DE TON PERE CROIS MOI IL EST TRES FIER DE TOI MEME S IL NE TE LE DIT PAS ET JE LE CONNAIS!TA MAMAN A EFFECTIVEMENT UN CARACTERE BIEN TREMPE MAIS LA VIE A FAIT D ELLE UNE FEMME COURAGEUSE ET VOUEE A SES ENFANTS MALGER LE MALHEUR DE MARIE. QUANT A TOI JE T AIME ENORMEMENT ET SURTOUT NE CHANGE PAS CAR TU ES UNE JEUNE FEMME FORMIDABLE ! PLEINE DE BONTE ET DE CLAIRVOYANCE BISOUS MA PUCE

Écrit par : marraine christine | 29/08/2004

*** Souvent, on ne se comprend pas... il ne sait pas dire et je ne sais pas écouter... mais avec l'âge, le fossé se rétrécit... très joli ton post.
BIZ

Écrit par : Sweeety | 30/08/2004

Les commentaires sont fermés.