16/05/2004

Vendredi

Soirée de feu. Les garçons arrivent et on attaque les trois litres de sangria à 4. Enchaînement au whisky, puis à la smirnoff et puis au vin. Ca fait beaucoup d'alcool dans les veines. V et moi discutons en tête à tête. Ses mots m'étonnent. Il veut me voir plus souvent, il dit qu'il tient à moi, que tout ce qu'il désire c'est se coucher à mes côtés et de partager ces quelques heures qui lui paraissent toujours trop courtes.
On décide de sortir faire la fête mais arrivés au marché, ma cocotte ne se sent pas bien et on rentre la coucher. V et moi nous disputons un peu pour une bêtise mais nos propos se calment rapidement. Nous nous couchons l'un contre l'autre, main dans la main.
V a une faculté à ne pas bouger pendant la nuit. Au réveil, sa main tient toujours la mienne. J'aime ce sentiment, comme s'il ne voulait pas lâcher ma main de peur de ne plus la retrouver.
Il s'en va tôt. Une petite heure plus tard, je reçois un texto pour m'annoncer qu'il est bien rentré et qu'il pense à moi. Je crois que cette fois, nous sommes sur la même longueur d'onde. Pour combien de temps?


20:38 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Mais qu'ils sont mimis tout plein!!!

Écrit par : Serge | 18/05/2004

Les commentaires sont fermés.