30/04/2004

Soirée fûts

Hier j'ai passé une des meilleures soirées de ma vie estudiantine. Notre groupe d'étudiants organise une soirée fûts. Le programme: on paie un petit forfait et on boit gratuitement jusqu'à ce que les fûts soient à sec. L'ambiance monte vite. La fin de l'année approche et notre groupe qui s'est formé petit à petit depuis 2 ans commence à comprendre que la fin est proche. En juin, je remettrai le flambeau au prochain fou qui veut de la présidence. Je regarde les membres de l'A.G.E. On a vraiment passé une super année tous ensemble. On papote, on se remémore des souvenirs, on rit à gorge déployée, on s'embrasse même en se disant combien on s'aime. Ils vont vraiment me manquer. Fini les réunions-excuses pour aller boire un verre, fini le stress avant les soirées, fini aussi tous ces moments où on ouvrait notre coeur tout grand sans se soucier du reste.
 
Voilà mes chouchous en photo mais dans une tenue bien plus chic puisque c'était le bal. Saurez-vous deviner où je suis sur cette photo? Max, t'as pas le droit de jouer! ;-)

13:09 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

29/04/2004

I am falling now

I am falling now
There is no ending to this life
That I've to live with endless sighs
Oh, can't you see I'm falling now?
Oh, could you hear these words somehow

But I can see the sadness in your eyes
And I can see the sadness in your smile

Hold me now
Heal my wounds
Hold me like you did

There is no ending to this life
That I've to live with endless sighs
And all I know is that my head is gone
And I am falling now

(You don't miss me
You don't love me anymore
You don't need me)


14:42 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Fin

Trois lettres qui bien souvent font mal. V et moi avons rompu. Il ne veut pas s'investir dans une relation à long terme. Je le comprends quelque part. Seulement moi mon coeur est entier: il ne peut pas se donner à quelqu'un sans y croire. Il n'est pas prêt à s'engager, peut-être que je ne le suis pas non plus...
Hier j'ai retrouvé A. C'était probablement notre dernière discussion. L'alcool qui coulait dans nos veines facilite toujours la sortie des mots. Seulement une fois l'alcool évaporé, il redevient le garçon fier et distant qu'il choisit d'être. Il ne veut pas regarder au fond de mon coeur. Je ne l'y forcerai pas. Je lui souhaite d'être amoureux. Selon lui, il l'est déjà. Je le sais puisque ça m'a déchiré le coeur...

09:32 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/04/2004

L'exorciste

Week-end pas du tout reposant entre la visite de V. , la fête de la bière, l'après-midi avec Y., le dîner chez mon cousin et le retour de ma nouvelle colocataire. Pourtant aujourd'hui, pas moyen d'avoir une tête de déterrée car V. débarque. Il arrive tôt mais ce soir j'ai promis de regarder l'exorciste avec lui. J'ai déjà la trouille. Il faut dire que je suis vraiment une trouillarde au cinéma. Style je sursaute, je massacre le bras de mon malheureux voisin et je pousse même des petits cris quand j'ai vraiment trop peur. Je vous dis pas après, quand je rentre chez moi, tout me paraît suspect. Seulement j'ai voulu jouer la courageuse en promettant de regarder ce film et je sens que je vais paniquer.

09:30 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

22/04/2004

Impassibilité

J'ai le coeur à fleur de peau et les larmes au bord des yeux. Parce que jamais la tendresse n'étouffe mon corps. Je veux de ce serpent qui s'enroule autour de moi pour me dérober mon dernier souffle. Un souffle d'amour sans questions de l'esprit. Je ne trouve pas de concordance à mes sentiments. Toujours je suis dans l'autre dimension, là où je rêve que quelqu'un peut m'aimer. Quelle bonne copine je fais.
Toujours un sourire à la lisière des lèvres pour retenir les flots de mes deux billes trop bleues.
Toujours un masque de fille forte où cacher l'ombre de derrière mes paupières.
Toujours une discussion banale pour dissimuler mon for effondré.
Mon coeur de pakerette se referme sur ce besoin de tendresse que V. ne voit pas. Quand je lui souffle un mot doux, même pas un mot d'Amour véritable, sa réaction joue le registre de l'impassibilité. Mon âme se tord en point d'interrogation.

00:44 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

20/04/2004

Amour(s?)

Combien d'Amours peut-on vivre? Personellement je ne crois pas en l'Amour unique. J'ai aimé de manière très distincte mais avec tout autant de passion deux garçons très différents. Aujourd'hui je me vois ressentir des émotions très diverses. Je ne suis pas amoureuse. Je prends mon temps pour être bien certaine de ne pas bousculer les événements. Je ne veux pas laisser sortir de ma bouche ces mot si précieux. Ils trouveront la route des déclarations au moment voulu, quand mes lèvres ne pourront plus faire barrage à leurs armes. Car l'Amour est bataille. C'est même peut-être pour cela que nous l'aimons...


09:48 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/04/2004

Retour

Je viens de passer une petite semaine à la côte belge. Pas beaucoup de repos vu que je suis sortie tous les soirs, même si parfois c'était juste pour boire un verre entre amis. Comme d'habitude, quelques rencontres. Mais personne qui puisse prendre la place de mon petit français.
Cet endroit est plein de souvenirs. J'y ai connu mes premières amourettes de vacances. J'ai marché des dizaines de fois dans ces dunes. Ecris des noms sur le sable avant que les vagues ne viennent lécher la plage. Versé des larmes. Offert des sourires. Depuis mon plus jeune âge, cette plage a un parfum particulier. Un goût salé de nostalgie de mon enfance et de réflexion sur moi.
 

18:33 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |