10/03/2004

Jour J

J'ai cru voir sa voiture garée dans la rue voisine. Je suis rentrée chez moi en essayant de ne pas trop y penser. Il a probablement passé une bonne soirée avec ses amis. Ils ont surement bu, joué, dansé, crié. Moi je suis restée chez moi sans rien dire. A rêvasser devant mon ordinateur. A essayer de penser à tout sauf à lui, si proche mais si intouchable.
Il doit venir aujourd'hui. Je ne sais pas exactement à quelle heure. Je veux lui parler. Lui dire combien il comptait pour moi. Combien je me suis sentie délaissée. Combien aujourd'hui je ne parviens plus à me trouver jolie. Je veux lui expliquer pourquoi j'ai repris contact avec Angel. J'étais devenu un objet sur son chemin de routine d'une vie commune. Une poupée qu'on exhibe pour sa fierté ou qu'on embrasse pour ses envies. Je suis une personne à part entière avec ses faiblesses, ses défauts mais aussi son besoin d'attention.
Cette journée va être particulière. Je m'arme déjà pour faire face à ses mots si blessants, à son désintérêt exacerbé.

13:09 Écrit par Pakerette | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Je suis de tout coeur avec toi, tu es dans mon coeur d'ailleurs. C'est une situation pas évident à gérer mais je suis sûr que tu t'en sortira bien. Mais arriver à oublier de s'occuper d'une fille comme toi, c'est que vraiment c'était un mec pas pour toi... D'autant que c'est dur de faire abstraction de toi tellement tu es présente, tellement t'as la bougeotte,la parlotte lol.

Écrit par : max | 10/03/2004

Les commentaires sont fermés.